jardin, quartier paysagé bibliothèque - 5 - interstitions

Publié le par - cel

[ catégorie : zéro battant ]

 


        Quelques efforts,


penser : les trémies réchaufferont au-delà

et tenir compte : de la place comme presque vierge ; de l’argument de distancier -

                   
J’ai hypermarché
                                                   se dira
                                                                      Sur ce sol j’ai posé prise

                               
(*emprise : exagéré :  pavé rue pelouses – ce sur quoi l’on glisse)

 
                  

  La fonction locale est fantomatique, guetter profit serait l’enclore 
                                                      (- et quoi dessous couvercle ?)

             

, une vocation reste fantasmée, mastique. D’évoluer en mastodonte  
                     - sur le bâtiment   
                       sur le chagrin cheminé, urbanisé que l’on emprunte   

  

Toujours et contre quoi le projet offre, en l’espace d’une peau, une infra-passerelle

: dans les aménagements cette allée s’immisce,
inclut -  et  foule, - non uniquement la platitude

 


 

Publié dans Zéro battant

Commenter cet article

arte 09/02/2005 22:04

AUTRE RESSORT

Ce texte comme une pierre perdue, une deuxième fois
arraché à la terre, dans la chambre qui m'enrobe.
Exposé au feu insignifiant, au feu imaginaire. Tu
n'opposes rien à la nuit, au jour agrandi.

Inséparable de ce qui est ouvert, de la lumière
ambulante.


J'ai négligé l'air blanc autour de nous sans
un mot,
----------------- jusqu'à la pluie sans reproche, au
cris des moellons.

[...]

Retenu par la pierre,
-------------------- le plâtre immédiat, à l'abri
----------de la chambre.


AdB Le moteur blanc.