09

Publié le par cel

Moyens et vertu de la spontanéité

Quelle difficulté l'incorrection de la langue brute    (- la retouche : un primordial ? / vos écrits se paient-ils souvent ce luxe, ~ être délivrance ?)

Avec Couleurs de l'écriture, vos rythmes en (relation au primitif) quelle délibération ?

Imposé : - dans la recherche de nuances, tirer de brusquerie les traits intermédiaires, apprentis

[Aussi si le propos de la richesse (mais atonale) de cette peinture (fine) vous chasse de vos espaces, pourrir ce qu'il fige à quelques mots près]

                 -

                 la retouche, la délivrance d'une correction

                 délibération dans le primitif de vos rythmes-apprentis, difficulté

                 primant sur spontanéité de langue, la langue

                 complexe et sur mots isolés :        

                 vertu et richesse de la nuance.


[sinon que faire : quantité des espaces écrits, altérité (De la peinture identitaire) de ce luxe diffus et qui dans la recherche informe, répond - réponds !  - avec cette brusquerie de propos pour (et loin de sur de soi, mignon soigné) relation de brute à l'écriture à l'existence à peu de traits]

---

vers une écriture de brute en difficulté

Croissante criant au primitif primordial des écrits sa peinture craque en de larges espaces, pleins, mots hors de propos. C'est la délivrance moyenne et par les rythmes d'une richesse agglomérée, sans délibération (trop de soi en tableau) - les traits de l'apprenti mal paré de la peau du luxe          [pour que l'échange possible, la correction tenue tenue, vers l'altérité dans des nuances, vers la relation via quantité de retouche, la langue recherche du verbe pour]

 
 

Publié dans Sans titre

Commenter cet article

cel 04/01/2006 18:01

merci ! et meilleurs voeux pour toi aussi

Berlol 04/01/2006 16:23

"Une écriture de brute en difficulté", c'est beau, ça !Avec mes meilleurs voeux 2006,  Cel !