16

Publié le par cel

déplacement vainement doublé par dégagement de la mort

si graphie acharnée sonorités à l'oeuvre au titre des seuls termes, résurgences/exorcismes, affronte aliénation-l’épreuve et l'auteur et tout de l'écriture a à voir en ces mots, l’espace :  des émergences
du couple attraction-définition de la mort, champ qu'on contre ou toute valeur ou, d'une façon de tension qui rêverie précisément n'est plus ne sort qu'acte amplifié d'apposition des forces

 

Publié dans Sans titre

Commenter cet article

cel 21/02/2006 20:08

de retour comme je me va pas mal - toi ? - pas si bof si bronchitiquement cebendant, l'arrêt baladie pour se remettre et poser en lélieu (c'est indescriptible). Bises ;)

arte 14/02/2006 10:06

(s'il te plis)

arte 14/02/2006 10:06

(dis à M. que je laine.)

arte 14/02/2006 10:03

Chère habit,Comment tu te vas?Tu me manches.Excuse mon style décousu,je suis enrubanné.A manteau.