27(2)

Publié le par cel

Comment se la retourner contre elle quand on se sait coucou bon pour l’institution («la sienne contre la mienne «oh l'égarement»)

contre l'affadie (qui contre la nouveauté ?)
qui à chaque fois flanquée de récupération d'un vivre
(tension d'elle contre d'abord l'inventer)
est en secret salement une-une
contre les CONTEMPORAINS «la voici contre ses idoles»  d'elle (- à l’ordre du jour «on la met contre ses propres dents, Ensemble»)
---
- Esprits longtemps dilués dans le siècle pour reparaître et plus amènes dès lors que se concevant comme "de critique". Qui reprennent par exemple les schémas de l'antiquité (épure majuscule pour fort tempérament) y allient création pour la gloire et polémique pour sa défense, l'immédiateté de bon aloi pour s'affirmer transhistoriques (à tort), à plaidoyer pour un "hostile ouvert" - Faux-romantiques semi-indépendants modèle d'une grande aisance pour vous servir et d'une
élégance, éthique mais sans excès, s'expriment ; qui esquissent malgré belle volonté de mesure et de retenue les traits - c'est une approche, (l'élan, l'essor), le goût pour une approche, (l'attrait, l'élan) - caractéristiques de la courbe mal prise, quoique correctement soutenue par colonne ironique et deux petits palais (de part et d'autre) - heureuse.

Les tirant de dessous d'assises inflexibles, aux noirs et gris-dorés des soubassements du temple, l'illustre poète français né d'avant-guerre qui avait constamment, avec beaucoup de passion et de radicalité, lutté pour la popularité de son revirement de la langue, confia à la fin de sa vie, peu de temps avant sa mort, l'intégralité de ses archives - servir - puisque paraît que n'y avait plus ni romantisme, ni classicisme, que ne voulait point d’une modernité coupée du passé, avait opté pour un dérapage moderne à la. con. recherche duquel il se situe encore, précisémment au terme de sa pente stérile, enfin rompu à ces emmerdemments.
---
- Ils :
l'avaient déjà roquée contre un empire
- celle de contre les dents quand qu'elle eut bien fait «éclater le noyau» [- puisqu'il s'agit ici le plus souvent de la faire, elle-même, contre elle-seule. Contre cet intégrisme de l'assujetissement -] bon, ils : semblent maintenant avoir
perdu confiance en son avenir  : soutiennent que sa vitalité s'eff face
contre les préjugés qui prétendent é -
riger en un de goût divin - «qui se fait ?» - qui tu sais
---
ALORS,
comment ENCORE se la tourner contre elle ? ne contruser que la sienne propre ?
- comme si de l'appuyer fortement contre et la retirer vivement, en avant  ! (contre notre époque où elles toutes sont méprisées au profit de), de la nécessité restreinte (Vivre : sa tension contre ce constitué - son point placé haut contre les See also: DENTS ;
de dessus du menton, dents supérieures – VIVRE ,)
, cette tension ce stress  – suffisait.
---
 ; contre ce :
se demander... s'il s'agit vraiment... de «la» défendre
[contre une attaque extérieure ou contre l'«ennemi» bien connu d'elle (ah ah... quand bien même celle-ci contre une autre)] – ou bien...  d'«étendre les échanges»  :
...
- la nôtre la commune contre le ras de marée ;
- elle contre ce palais, comme pour répondre à : «elle contre son palais» («comme il est d'usage
la raccommoderons
chacun contre son palais en se reposant bien
dans l'engourdissement produit») ;
- elle-propre contre la-toute-contre (de-mes-idoles), et contre les idoles des pistolets un cahier et la sienne bien calés entre les dents, la langue, mais aussi contre celle-là qui se dit «justifier l'écriture dans une certaine note contre» ;
- sa propre contre une telle (jouer au dedans d'elle contre les victoires et les conquêtes)
- ...
---

---
ici «- ne pas le croire la retrouver comme à son origine ! (contre sa dénaturation par de l'abstraction de l'abstraction du raisonnement le rythme que celle-ci marquait contre)»

Et les ombres froides
Fortement de contre le palais
Prestement se retirent et regagnent la leur-
Propre, et toujours vivement contre -
Dans un tout petit souci d'un seul petit bruit d'elle

---
Nous à un bruit d'elle contre la porte on, se retournant vivement
presto la colle à soi pour la soigneusement
collant, la protéger contre le père et
[qui faisait claquer la sienne contre, qu'il avait eue contre des pistolets]
---
 douces frictions, de toute contre elle se détache enfin
 elle, contre les images vagues,. contre. le. Frambroyant, contre les souvenirs emprironnés

joue
t-elle contre la langue partagée (communauté, toujours toujours tension d'elle contre)
---
(mmm)mais
, la douceur de la sienne contre, mmm mais
mais en la re en la replaquant contre
fondent la sévérité de la nôtre et presque toutes les intentions théoriques «et d’abord en inventer une qui soit à nous*»
(- et qu'il conviendra de soigneusement brotéger
gontre les infruences les commodités
et chacune, contre ses pré-admissions pré-déterminations
- son usage : contre ces intimidations)

* contre les académismes, du ca–ca–o : se la faire bruyamment claquer avec

 

 

Publié dans Sans titre

Commenter cet article

cel 23/06/2006 13:40

mercide le dire, ça fait plaisir de le lire, et aussi votre dernier texte et ses paliers, très beau

philcou 21/06/2006 09:50

Votre langue file comme palet ! Sans hoquet !
Dire... Oui dire : Votre langue est un palais !