14 mai - (trains, tranquillité des transactions)

Publié le par cel


Je veille retombée en plein de
retour, été retenue -
réticences à la réussite et toujours ces  oiseaux qui me réveillent
ça me frappe ce retentissement grossier et mon rêve est fichu en
un trait
                           tu parles du transit d’une ombre         ! 
                           (          et c’est l’opinion revenant )

en    retrait    c’est    cette    oppression     que       je     redoute
en    retrait    c’est    cette    oppression    que    je  tranche  par
                                    oh   un    transbordement                   !
                                    une  onde   sur  le trajet                     !
                                    mon   oisiveté   dans   l’omnibus   je   !
                                    regarde  je  fixe  toujours  avec  retards

la  tranchée  par  exemple  en  contrebas  je   vois  Oissel après
                                                    je vois nettement mon ongle

Publié dans d'activités

Commenter cet article

Arte 15/05/2005 18:31

"...
Plaines toutes petites dans mes mains ouvertes
Dans leur double horizon inerte indifférent
... "

P. Eluard