Börd, etc.

Publié le par céline cel

[ catégorie : lectures ]

Bord (pas de š ), etc. :
"   HÄTILA RAGULPR PÅ FÅTSKLIABEN (1), Manifeste pour une poésie concrète


      « Il y a quelques temps, j'ai invité une centaine de chiens à participer chez moi à un cours de poésie lyrique de quinze jours ; depuis je me suis mis à écrire Bord (ord - bokstäver) (2). »

      « Remplacer la psychologie de l'homme... par l'obsession lyrique de la matière. » (Manifeste de littérature futuriste, 1912.)


     
Point de départ
      La mode littéraire du printemps 1953 a été dictée par Sigtuna. On a supprimé l'accentuation psychanalytique de la poitrine et des hanches, descendu les ourlets et remonté les décolletés. La vogue cette année est à l'imagination : des volants et des papillons dans les cheveux (...)

      On parlait à Sigtuna de l'analyse structurelle de la nouvelle critique. Mais personne ne fit le rapprochement entre l'exigence de se libérer des préoccupations psychologiques et celle de s'intéresser à la structure poétique.(...)

Le sujet d'un drame peut tout aussi bien être le poète ou le type dictatorial du moment, résider dans le fait que l'on décide qu'un certain son ne pourra jamais être pris comme point de départ pour une oeuvre en prose aussi bien que des données psychanalytiques. Je décris certains êtres : Bobb, Torsten, Sten, Minna, Pi ; ils le sont sans le moindre intérêt pour eux en tant qu'êtres humains. La littérature ne devient pas inhumaine pour autant. (...)


(1) NdT : termes apparemment conformes à la composition courante des mots suédois (nombre de syllabes, suite des consonnes et des voyelles, etc.), mais sans signification.

(2) NdT : BORD est le nom de l'un des deux recueils de poèmes composés par Fahlström. Le mot "bord" signifie" en suédois "table". - Fahlström l'a choisi comme titre, d'une part, du fait de sa vraie signification ("... objet librement mais solidement taillé, anguleux, dur, utile et mobile..."), mais aussi et surtout par le sens qu'il attribue lui-même à ce mot en le décomposant : la lettre B qui traduit les deux mots suédois " bokstäver " = lettres et " betydelse " = signification, d'un côté ; et, de l'autre, les trois lettres O R D, qui sont en suédois un mot complet qui signifie paroles. "


Öyvind Fahlström
, hätila ragulpr på fåtskliaben [Odyssé (Stockholm), vol. 1, n° 2-3, 1954 - in Essais choisis (ed. Les Presses du réel, 2002, p. 29-30-31, traduction G.d.R.)]

Publié dans Lectures

Commenter cet article

arte 24/12/2004 22:30

JhÖyihëu Nhöëlh ä vhyoü dëüh ...