orne à peine l'architecture

Publié le par céline cel

[ catégorie : de façade ]


gênante maintenant la baie
      elle souhaitée aérienne
      le rempart dégagé la position assise
      rose bow, dominante de cet arc l'ennui est consacré
      au bas - spectacle (on s'y dilue plongeant)
circule, pour elle passant, un flux
      en zone-ruban. en demi-cylindre
      ne participe pas. se loge
      le guêt par des ouvertures lisses
      rouge à leurs coins le pendant théatral
puisqu'enfin saynettes
      nos attitudes visuelles
      l'arrêt long la mutation l'extrait
      hors des schémas les fixités douteuses
      soient deux zones de perversion

Publié dans De façade

Commenter cet article

arte 26/12/2004 23:07

Architecture,
corps rendu possible par le déplacement d'une silouhette
Sa fixité ferait doute
non sens de la pure reproduction.
Habitants créent l'urbanité de la ville ! Sait-elle cette ombre ce qu'elle a construit ?

arte 26/12/2004 14:10


Jeu d'alignement en trompe l'oeil
Décallage dans la répetition que l'alignement
parfois valide, puis se perd
Ossature libre sur une facade de verre
Jeu d'épaisseur où le regard du voyeur-vu
crée l'image d'une Architecture ...