21, 22 août – (appropriation molle, la mise, le jeu)

Publié le par cel



Vague copie d’une lettre de pont, non le sel exotique, noter et remarquer mais ne pas s’inscrire, à demi acide comme prévu l’intervention tentée échoue. Le savoir-déjà était un trait de cette écriture, les règles et le travail et tout ce qui devance, le scénario qui ne déterminent pas la compréhension à terme, vraiment, finalement quitter Marseille, en un mot pour les tâches, reprendre en processus une expérience en cours, et même si ce guidage m’attire modérément : le temps qui redevient objet, matériel pur et lourd de sa consigne - rien qu’à effacer on sent qu’on ouvrirait, à défaire la maturation de son importance, sur une autre évaluation
possible : l’appropriation ça y est, une mise en jeu vague, la copie d’une lettre pour pont et le sel à nouveau mais cette fois pour objet, Marseille – par un trait qui relie écriture, règles, s’inscrire à nouveau dans le travail et consigner - que je quitte. Je consigne les tâches qui suivront, cette seule intervention, lister, du mot posé, et tu élèves un processus connu en expérience à venir, par l’évaluation, où en amont le temps prend toute son importance - tenir un guidage, rien qu’on ne puisse déborder ou effacer - espérer la maturation est un scénario tout de même défectueux, plutôt risquer la compréhension en moins défini

 

Publié dans d'activités

Commenter cet article